Sorties 2010‎ > ‎

2010 05 22 La Rochelle

SEJOUR A LA ROCHELLE 22-23-24 mai 2010


Ce séjour fut placé sous le signe du grand beau temps, certes, mais avec des vents forts.

Tous n’étaient pas présents mais nous les avons associés à notre périple.


Nous sommes arrivés dans les temps à l’Hôpital de la Rochelle, après avoir visité, en prime, la zone commerciale. Jean Yves nous attendait pour nous conduire dans nos appartements personnels- ces studios, en duplex, avec grande terrasse, nous permirent de faire table commune pour le petit déjeuner, très bien organisé par Robert.

Les Rochelais nous ont rejoint pour la ballade prévue de l’après-midi. Avec nos tandems et nos tenues identiques – signe d’appartenance à un club- nous étions très "classe". Leur club est bien jeune que les Cyclopotes et leur matériel comme l’entraînement des pilotes et co-pilote va, on leur souhaite sincèrement, se développer encore . Nous sommes tous partis, derrière Loulou découvrir la côte ventée (pas celle de Vendée), la zone industrielle, portuaire… maritime, au sud de La Rochelle, vers Chatelaillon.

A l’issue de cette ballade, tous agglutinés devant le poste de TV  de la suite de Robert, Jean-René et Claude, nous avons encouragé les biarrots… qui échouèrent de peu devant Toulouse, lors de la finale de la Coupe d'Europe de rugby.

Ensuite, une petite marche salutaire pour aller retrouver le groupe Rochelais à l’association AVH. Le dîner a été fort sympathique et l'ambiance dans la cour du local très bonne.

Nous sommes arrivés avec notre traditionnel jambon de Bayonne et quelques bouteilles, sans oublier le mouton basque chanteur…

Le lendemain, le rendez-vous était donné devant l’aquarium ; nous avons attendu un moment, non pas les poissons, mais les tandémistes… A leur arrivée, et après profondes réflexions, Loulou nous a fait visiter les villages voisins : Aytrée, Les Boucholeurs, vers Rochefort.

Nous avons découvert les dégâts causés par la tempête, à Aytrée et ailleurs… camping dévasté, maisons à démolir… Le rythme des Basques, habitués aux dénivelés, n’était pas celui des Rochelais, habitués à leur plat pays, ce qui inspira quelques "vannes" dans le rassemblement. A Fouras, tout le monde s'est retrouvé  pour un pique nique sous les arbres près du littoral. Il faisait très chaud, un petit bain aurait sans doute remis en forme toute la troupe. Le groupe scindé a entamé le retour.

Le soir, la plupart des Rochelais étaient présents pour diner dans un restaurant très agréable, sur le Port; à la sortie, une foule nombreuse et en liesse était rassemblée, ce n’était pas pour ovationner les cyclopotes angloys mais pour les Rochelais qui avaient gagné l'accès au Top14 de rugby.

Lundi matin, les Basques nous sommes partis, seuls, sur nos machines pour affronter le pont de l’Ile de Ré et ses vents qu’on nous avait prédit « violents»… le soleil aussi était violent, et plus que le vent.

Agréable tour de l’Ile de Ré, rejoint aux arrêts par Denis et Jean René. Nous avons emprunté les pistes cyclables qui, par

fois, ne menaient pas aux endroits voulus; heureusement Ghislaine, intrépide, nous a orienté sur La Couarde... Il ne fallait pas manquer le Phare de La Baleine à la pointe de l’île, nous y sommes allés.

Nous avons pique niqué, près du parking, tandis qu’une gentille policière montait la garde pour surveiller la voiture de Robert, en double file.

Petite marche jusqu’à la mer pour humer l’air marin et passer auprès du phare. L’un de nous acheta des caramels au sel, spécialité du coin… ceux qui collent à la fois au papier et aux dents et qui donnent soif.

Retour aux voitures, où nous attendaient Denis et Jean René, assoiffés, le seul bistrot au pied du pont était fermé…

Retour sans problème dans notre Sud Ouest.